logo 1805239100

 

Centre de Formation Professionnelle Continue
Béziers - Agde - Pézénas

 odpc

datadock

 engagement qualiteeco responsable

Financement et Types de Formation

240 F 87928745 KP9JTh1655TPSCx4kky7n4yUAYQZhwqrLes Financements

Toute entreprise, cotisant à la Formation Professionnelle Continue, bénéficie d'un budget annuel pour la formation de ses dirigeants et salariés. Selon la convention collective de l’activité de l'entreprise et le statut du professionnel, la formation sera prise en charge totalement ou partiellement par l’intermédiaire d’un OPCO, d’un FAF ou de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Les OPCO

Le 1er Avril 2019, onze opérateurs de compétences (OPCO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (OPCA).
Au-delà de ce changement important, la réforme vise dans l’ensemble à faciliter l’accès à la formation professionnelle et à renforcer l’investissement des entreprises dans le développement des compétences de leurs salariés. Deux mesures qui passent notamment par une simplification du cadre réglementaire et une diversification des parcours de formations proposés.
Pour identifier l’OPCO auquel votre entreprise est désormais rattachée, vous pouvez consulter le site du Ministère du Travail. Vous trouverez, pour chacun des OPCO, l’ensemble des conventions collectives nationales qui y sont liées.

Les FAF

Le Fonds d'Assurance formation donne la possibilité aux non-salariés de bénéficier de droit à la formation continue. On entend par non-salarié :
• les travailleurs indépendants, leurs conjoints (collaborateurs ou associés)
• Les auto entrepreneurs
qui doivent verser chaque année une contribution à la formation professionnelle (CFP)

Le CPF

Tous les salariés et tous les demandeurs d’emploi âgés de 16 ans ou plus bénéficient d’un compte personnel de formation (CPF). Il remplace le DIF depuis le 1er janvier 2015.
Le CPF est utilisable par toute personne active (salarié, demandeur d’emploi, agents publics, agents consulaires et à partir de 2019, travailleurs indépendants…), tout au long de sa vie active et jusqu’à son départ à la retraite. Depuis le 1er janvier 2020, sa gestion est confiée à la Caisse des Dépôts et Consignations.