Immobilier Technique

Comment gérer une copropriété

comment gerer une coproprieteObjectifs de la formation :

•    Comprendre le fonctionnement de la copropriété pour améliorer la gestion ;
•    Maîtriser le déroulement d'une assemblée générale et les règles de majorité pour limiter le contentieux ;
•    Établir, répartir et recouvrir efficacement les charges de copropriété.

Public :

•    Gestionnaire de copropriété ;
•    Syndic de copropriété ;
•    Administrateur de biens et directeur de gestion locative ainsi que leurs collaborateurs ;
•    Agent immobilier ;
•    Juriste immobilier.

Durée de formation : 2 jours (14 heures)

Programme de formation :

Maîtriser l'organisation de la copropriété
Comprendre les particularités de la copropriété
Différencier la copropriété de l'indivision, de la division en volume et des ASL.
Connaître la composition du lot de copropriété : partie privative, tantièmes de partie commune, la question des parties communes à usage privatif.
Cerner l'importance du règlement de copropriété et de l'état descriptif de division : la destination du lot et de la copropriété, la clause d'habitation bourgeoise, les limitations des droits du copropriétaire.
Distinguer les organes de la copropriété
Le syndicat des copropriétaires : ses différentes formes, son rôle et ses responsabilités.
Le syndic de copropriété : sa désignation, la cessation de ses fonctions, le contrat type de syndic depuis le décret du 26 mars 2015, sa rémunération, ses attributions.
Le conseil syndical : son rôle, sa composition, son fonctionnement, ses pouvoirs depuis la loi ALUR.
Améliorer l'administration de la copropriété
Préparer et gérer les suites d'une assemblée générale de copropriétaires : le formalisme de la convocation, l'ordre du jour, les conditions de vote et de majorité, le procès-verbal d'assemblée, le contentieux des décisions d'assemblée générale.
Répartir et recouvrir les charges de copropriété : les charges générales et les charges spéciales, la quote-part de charge, les clés de répartition, les garanties de paiement, le contentieux.
Faire voter les travaux : travaux d'entretien, d'amélioration, de mise aux normes après la loi ALUR, les travaux urgents, l'accès aux parties privatives, le diagnostic technique global, la création d'un fonds travaux.
Gérer la vente d'un lot de copropriété : les apports de la loi ALUR, les obligations du syndic, la vente d'une partie commune.
Établir le budget de la copropriété : les sommes que le syndic peut exiger des copropriétaires, la répartition des charges de copropriété, l'obligation d'ouvrir un compte bancaire séparé, la création d'un fonds travaux.

Les plus de la formation :

•    Alternance entre les aspects théoriques et aspects pratiques ;
•    Formateur expérimenté, spécialisé en droit immobilier qui intervient par une logique participative et active des stagiaires